Guidance • 22.03

Le matin, lorsque l’emploi du temps me le permet, je fais un tirage. Pour cela j’utilise, entre autres, le magnifique tarot zen d’OSHO. Je me pose simplement et me connecte à mon coeur. Je me relie ainsi à l’univers et à ceux que je nommerai mes guides, enseignants, mon équipe invisible et lumineuse. Puis je pose une intention pour mon tirage. Cette intention est parfois en lien avec un rêve, ou simplement avec ce qui vient dans l’instant.

Ce matin, mon intention est: « Merci de me guider sur la voie du déploiement. Comment m’ancrer au plus profond de moi et à la terre pour me déployer dans toute ma mesure, de tout mon être, dans ma pleine conscience, clairvoyance. »

Je citerai les cartes au long de la lecture – j’ai gradé les noms en anglais pour ne pas en dénaturer l’essence.

•Conditionnement• Il s’agit de se reconnaître dans son individualité. Les conditionnements font de nous un personnage, une personnalité. L’âme est ce qui est unique en nous, notre étincelle de vie. Elle ne peut être définie par la personnalité, qui est façonnée par des lois extérieures, par et pour l’ensemble. L’unique en nous est notre individualité, qui s’exprime parfois à nos dépens avant que l’on ne la reconnaisse pour ce qu’elle est – notre vraie nature – et qu’on lui crée tout l’espace nécessaire pour s’exprimer. Que l’on commence à agir à travers elle, par elle, avec elle. Autrement dit, notre personnalité est branchée sur notre tête, notre mental, alors que notre individualité est branchée sur notre coeur, et sur le coeur de l’univers. Reconnaître ce branchement et le choisir comme référence absolue, c’est devenir la personne qu’on est vraiment, au-delà de la personnalité. •Aloneness• Se reconnaître en tant qu’être unique est une première étape. Reconnaître que nous ne sommes pas uniquement ce personnage construit par notre éducation, notre culture, nos blessures mais une forme bien plus vaste d’existence que notre conscience nous permets de toucher du bout des doigts est une étape. Il est juste ensuite de descendre en soi. Au plus profond de soi, dans une pleine solitude. Une solitude pleine de présence, d’une présence et d’un amour infini. Aller à la rencontre de cet être unique et infini que nous sommes. L’extérieur, les personnes, les animaux, la nature peuvent aider au processus de reconnaissance. Toutefois, cela ne dépend pas de facteurs extérieurs. La méditation donne directement accès à cet espace. Alors que le monde extérieur serait plus susceptible de nous en éloigner, en apparence, toutefois. •Playfulness• Ayant touché cette plénitude de l’être en soi, naturellement, ce qui rejaillit en direction du monde, le mouvement vers extérieur est l’amour, la gaité, l’empathie, l’innocence. N’ayant plus besoin de porter les masques qui étaient nécessaires au personnage, c’est un être en renaissance perpétuelle qui s’exprime. •Possibilities• Reconnaître cet être illimité que nous sommes et laisser cette joie, cette vie, cet amour, cette innocence être, permet d’interagir librement avec le monde et avec les autres. Sans les limites que la personnalité impose, l’autre n’est plus une menace et les blessures ne sont plus des freins. Cela ouvre un espace et une vision bien plus vaste que ce à quoi le personnage avait accès. C’est ce qu’on pourrait appeler la clairvoyance. Voir au-delà des limites de notre ego, reconnaître l’autre pour ce qu’il est vraiment. Cela fait fondre tous les barrages et ouvre un espace infini. Reconnaître sa propre nature, c’est reconnaître la nature de chaque être, chaque chose, chaque évènement. Depuis cet espace, seule l’abondance est perçue, il n’y a pas de vide, le manque ne peut exister. Cet espace est plein, complet, entier. Il est rempli de ce qui fait l’essence de toute chose, la lumière, l’amour. Voir depuis cet espace, c’est voir que tout est juste. La lumière projette des ombres et celles-ci peuvent se figer dans notre perception, ou danser, selon l’espace depuis lequel on les perçoit. Puisque tout est mouvement et amour, la libération à lieu à chaque instant. L’ombre n’est qu’une forme que prend la lumière •The Rebel• La reconnaissance de notre vraie nature, la joie qui en émane et s’exprime à travers nous, vers le monde et vers les autres, permet une vision claire et transparente de l’harmonie du monde, des forces qui le régissent. Les masques, les mensonges, n’ont plus leur place depuis cet espace de plénitude et de paix. Libre des illusions qui mènent l’humain à détruire, s’auto-détruire, nous pouvons agir depuis notre véritable nature, le coeur, l’amour. La force et la puissance d’une telle posture se trouve dans l’accueil de ce qui est, plutôt que dans la confrontation, la rébellion. La puissance du coeur ne détruit pas par vengeance, mais pour construire sur de nouvelles bases. Elle n’exprime pas un refus pour obtenir du pouvoir ou du contrôle sur un autre être, mais pour permettre un échange sur des bases plus harmonieuse. Ce qui est juste, notre coeur le sait, même si parfois notre personnage n’en a aucune idée. Le coeur est la seule voix à écouter, et le reste se fait.

❤️😇❤️

IMG_0118

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s